Actualités

Archives


Valoriser le parcours des expatriés solidaires

Atelier Guide retour 2017

Volontariat à l’international : Statistiques 2015

Nouvelle publication du CLONG-Volontariat sur les parcours d’engagement en solidarité internationale

Nouveau dépliant d’information du CLONG-Volontariat

Statistiques Volontariat à l’international 2014

« Quelle participation citoyenne à la construction des politiques de développement ? Et les jeunes dans tout ça »

Enquête : Participation des jeunes à la construction des politiques de développement

SAVE THE DATE! Conférence ” Quelle participation citoyenne à la construction des politiques de développement?”

La jeunesse et le volontariat à l’international au cœur des préoccupations du gouvernement

Statistiques 2013

Journée Internationale des Volontaires 2014

15e Sommet de la Francophonie

Etude du Clong “l’expatriation solidaire : se construire et construire un monde commun”

Sortie du site RESSOURCES DOCS

Adoption du projet de loi “EU Aid Volunteers” par le Parlement européen

Conférence IVCO 2013

Réduction du budget du Corps volontaire européen d’aide humanitaire

Tableau des associations d’envoi de Volontaires

Recommandations des organisations européennes de volontariat international pour le futur programme EU Aid Volunteers

Lancement de l’Observatoire des Engagements Volontaires et Solidaires à l’International

Publication des chiffres sur le volontariat international de 2016

Le ministère de l’Europe et des Affaires étrangères publie les statistiques relatives aux différentes formes de volontariats pour l’année 2016.

 

Introduction issue du rapport :

 

"Chaque année, de très nombreux Français s’engagent dans des actions de développement et de solidarité partout dans le monde, sur des périodes variant de quelques semaines à plusieurs années. La France encourage l’engagement citoyen et solidaire, valeur forte de la République qui favorise la mobilité internationale des jeunes et contribue à l’éducation au développement.

 

Le volontariat international d’échange et de solidarité recouvre une grande diversité de réalités qui permet à chacun d’être volontaire selon son profil, son âge, son expérience et la durée de l’engagement.

 

La montée en puissance du service civique permet également à des jeunes de s’engager à l’international, quand les conditions sont réunies, en faveur de missions d’intérêt général, afin de renforcer la cohésion nationale et le partage des valeurs républicaines. En s’engageant à l’étranger, les jeunes contribuent, eux aussi, à la diffusion des valeurs humanistes, au développement du dialogue et des échanges interculturels, et à une meilleure compréhension entre les peuples, qui sont les conditions d’une paix durable.

 

A côté des formes de volontariat associatif et du service civique, la France facilite la mobilité internationale des jeunes auprès de l’administration française (notamment ambassades, instituts français) et des entreprises.

 

Et dans cet esprit d’ouverture, il est essentiel d’offrir aux volontaires des pays du Sud une forme de réciprocité qui contribue à renforcer les liens entre acteurs associatifs français et leurs partenaires des pays en développement, qui sont par ailleurs toujours plus nombreux à vouloir développer des programmes de volontariat international. La France doit relever ce défi et accueillir ces jeunes citoyens engagés, afin de contribuer à une mondialisation plus humaine et plus solidaire.

 

Le MEAE présente chaque année les données relatives aux volontaires internationaux, informations qui se veulent aussi exhaustives que possible et qui sont régulièrement enrichies."

 

 

Focus : le Volontariat de Solidarité Internationale (VSI) en 2016

 

  • - Au 31 décembre 2016, ont été comptabilisés 1 908 volontaires, dont 270 pour France Volontaires. Cela représente 14 591 mois-volontaires dont 1 893 pour France Volontaires.
  • - La répartition entre hommes et femmes est de 40/60 %.
    Si 39 % des volontaires ont plus de 30 ans, la majorité est donc constituée de jeunes, en particulier de jeunes femmes. Cette répartition ne connait pas d’évolution significative par rapport aux années précédentes. 90 % des volontaires sont de nationalité française, les autres provenant d’une cinquantaine de pays.
  • - Les pays d’accueil de volontaires se situent principalement en Afrique subsaharienne, avec 45 % des volontaires, l’Asie en accueillant 30 % et le reste partant sur le continent américain et en Afrique du nord. 34% de l’effectif est en poste dans les pays pauvres prioritaires. Trois pays dans le monde accueillent chacun plus de 100 VSI.
  • - Le profil des volontaires de solidarité internationale est à 66 % de niveau supérieur à BAC+5 et plus, soit un niveau de qualification élevé. Lors de leur mission, ils occupent pour 51 % des fonctions administratives et de gestion, 12 % d’enseignement et 11 % d’éducation.

 

Pour plus de chiffres, téléchargez le rapport sur les statistiques du volontariat, pour 2016